"Coups de coeur 2019 - Julien"

Antoine Berjeaut & Macaya McCraven - Moving Cities
Quelle réjouissance de constater que la scène jazz française se frotte encore et toujours à la prise de risque d’un travail collaboratif, vivant et varié. Avec ce projet, le jeune trompettiste Antoine Berjeaut a su retraduire ce qu’est le jazz : une musique à la rencontre des cultures et des inspirations, capable de se payer le luxe d’une collaboration avec la scène montante de Chicago à travers le batteur Macaya McCraven. Un disque battant la chamade, fort de ses contrastes, et un futur incontournable pour les amateurs du genre autant que les amoureux de la musique en son sens premier, celui de l’échange et de l’expérience. Jazz but not as you know it !
Shaolin Soul - Shaolin Souls Plays Motown
Après 4 premiers chapitres de la compilation phare Shaolin Soul qui retraçaient les origines des samples de morceaux soul utilisés dans le Hip-hop américain et plus particulièrement par le travail du producteur R-Za pour les productions du collectif légendaire Wu-Tang Clan, Olivier Carié compile sur ce nouveau volume des trésors cachés ou simplement oubliés de la célèbre maison de disques de Détroit qu’était la Motown. Des illustres Diana Ross à Mickael Jackson, en passant par les non moins légendaires Eddie Kendricks, Gladys Knight ou Smokey Robinson, on fait ici face à plus qu’une simple collection de titres mais à un tracklist savamment préparé pour faire tourner nos platines le long des 4 faces de ce double vinyle aussi chaleureux qu’efficace. Soul music will never die so let’s celebrate the happy 60’s of Motown ! 
Polycool - Lemon Lord 
La petite surprise frenchy de l’année avec cet album des jeunes Polycool. Loin de l’éctro-pop pour « crevettes » si j’ose dire, on a ici le droit à un album plutôt très bien produit dans l’ensemble, tout en analogique s’il vous plaît, avec de véritables pépites musicales aux influences aussi classes que variées (Conan Mockasin, Metronomy, Mac DeMarco, Ty Segall) mais surtout une touche acidulée dont l’originalité confère aux grands groupes en devenir. Car Polycool c’est aussi une signature en devenir dans le meilleur sens du terme. Et ce, que ce soit dans la production, la scène et le l’univers graphique (vous devrez allez consulter leur site internet polycool.cool pour en juger). Bref 4 garçons baignant dans le jus de citron pressé à partir d’essence essentielle de leur divinité psychédélique qu’est Lemon Lord, qui donne son titre à cet album fruité et piquant.
Gloire au Seigneur Citron 

Be the first to comment

All comments are moderated before being published

Share with
Facebook
Twitter
Pinterest