BUMBY EP
by Bumby

“Ffwwuu” n’est pas un mot mais un son, celui qu’on fait quand on place sa langue sur la lèvre inférieure et qu’on expire fort. Essayez voir. Ffwwuu. Voilà. L’excentricité du titre n’est que le début. "Ffwwuu" est aussi l’un des premiers singles les plus chelous et les plus inspirés et que vous entendrez cette année – ou n’importe quelle année. Un mélange entre folk et classique empreint d’ornements mélodiques à la Brian Wilson et de la créativité débordante d’Animal Collective période Danse Manatee.

« Bumby invente de nouvelles formes, une nouvelle façon de penser la musique, pleine de douceur et de goodance » selon Judah Warsky, compositeur électronique et clavier de Turzi. Ça commence propre avec le son d’une guitare acoustique et la caresse retentissante d’un archet sur un violoncelle, puis toute une cavalcade de sons riches – violons, cordes pincées, piano, bois – tourbillonnent pendant plus de deux minutes instrumentales avant que les choeurs célestes n’entrent côté jardin. Puis vient un break de clarinette vertigineux, opulent comme la salve d’ouverture de "Rhapsody in Blue". Et puis, sans qu’on n’ait rien compris, le track est fini, et on se demande ce qu’on vient d’entendre.

Théophile Blanckaert, l’architecte derrière le son de BUMBY, ne cache pas son ambition : « Dans ma musique, j’essaie d’atteindre la lumière blanche et divine de l’univers. J’y arriverai jamais, bien sûr. Mais on aime danser ensemble dans ce tunnel au bout duquel on voit la lumière. C’est comme une musique d’ascenseur, sauf que l’ascenseur mène à un paradis fictif. » Les premières amours de Théo étaient la musique folklorique : cornemuse, flûte, guitares, violons… mais ses influences récentes sont la techno et la house. « Je suis en connexion directe avec les vibrations acoustiques. La trance apprend à toucher la musique comme une matière, comme quand on nage dans l’océan. » Une période de réclusion hors des réalités quotidiennes a façonné sa vision singulière. Pendant que d’autres checkent les trends sur Twitter, Théo affirme ne pas savoir qui est l’actuel premier ministre. Cette façon de voir le monde, inhabituelle et rafraichissante allait forcément influer sur sa musique.

Un 5-titres éponyme paraitra en novembre, produit par Gabriel Loridon du label Syracuse qui a signé BUMBY, et mixé par Perceval Carré, qui a travaillé avec L’Impératrice et Isaac Delusion. Avec sa première chanson, BUMBY nous invite à apprendre à voler dans un ciel empyréen, et à rêver d’un monde de fantaisie, de douceur et de beauté, où on n’a pas besoin de mots, ou alors peut-être de mot qui n’existent pas comme ffwwuu. Préparez-vous à pénétrer le monde enchanteur et idiosyncratique de BUMBY.

01 - LE TRAIN

02 - TOUT LE MONDE

03 - MISÉRABLE MIRACLE

04 - L'ESTRAN

05 - FFWWUU

10inch Vinyl 2018
€12,00
VAT excl. €10,00